Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

HOKA OneOne Mafate

Publié le par Jean Denis

On peut désormais affirmer que la marque, à l’origine française, HOKA ONEONE, fait partie intégrante des peloton des coureurs à pied avec il est vrai, du fait de ses semelles oversize, une forte tendance Trail et Ultra

Dans la gamme HOKA, j’ai personnellement choisi l’option extrême avec les Mafate, typées Trail. Et ce après avoir testé les Bondi et les Stinson.

Reste encore les chaussures d’entrée de gamme Rapa Nui plus proches de « running classiques » et les nouvelles Conquest. Mais, je n’ai pas encore essayé ces modèles.

HOKA OneOne Mafate

La première sensation c’est sans conteste le son confort de chaussant.

On pourrait penser être sur des « talons aiguilles », vu la semelle oversize de 33mm de hauteur ; en fait la cheville se trouve bien dégagé, le coup de pied n’est pas contraint. On ne ressent absolument pas d’impression de hauteur. L’ensemble du pied est bien enveloppé. On est donc parfaitement calé, bien à plat. Le système de laçage Quick Fit permet un serrage simple et précis bien que ça ne coulisse pas assez bien sur les œillets. Malgré, tout c’est une réelle innovation par rapport à mes premières Mafate à laçage classique. Mais gardez vos lacets normaux, car si comme moi vous tombez sur un as du ciseaux à l'arrivée d'une course entaille le Quick fit et la puce, vous n'avez plus qu'à changer...

HOKA OneOne Mafate

Et sur le terrain me direz vous ? En principe je cours sur des terrains « mixtes » (3/4 chemins et ¼ route). Résidant dans le sud au pied des Corbières, je m’évade donc en garrigue dans un milieu très « caillouteux » et donc très abrasif et inégal.

Dès les premières foulées je me suis trouvé à l’aise avec une foulée souple et une attaque du pied bien à plat et assez centrée, moins sur le talon que je ne le croyais. Mais le véritable « choc », c’est l’amorti. La semelle absorbe intégralement toutes les aspérités du terrain. C’est surprenant, même impressionnant, on a l’impression d’être sur un tapis en mousse…. Même sur mes sentiers de garrigue.

Si elles ont trop d’amorti, elles vont donc manquer de dynamisme me direz vous… on va s’affaisser, s’écraser dans la semelle surdimentionnée ?

Et bien NON, pas du tout. La foulée reste naturelle et on a un reél ressenti de rebond qui vous propulse vers l’avant. C’est d’autant plus flagrant lorsqu’on est en descente. En fait, depuis que j’ai ces chaussures je n’attaque plus du tout du talon comme avant et donc ma transition vers l’avant est bien plus rapide. D’autant que je trouve la semelle très souple.

Paradoxalement, pour une chaussure sur élevée, le statique est irréprochable et le posé de pied très stable avec un maintien irréprochable. Depuis, plus de quatre ans que je cours avec, je ne les ai jamais prises en défaut.

Tout cela fait que c’est sur la longueur que l’on va ressentir les bienfaits de ces Mafate. Les longues sorties deviennent un réel plaisir. Et il est clair qu’elles ont une influence très positive sur la qualité de la foulée, générant moins de fatigue.

HOKA OneOne Mafate

Mais qu’en est-il de la qualité de ces Mafate ?

Question accroche, je ne les ai utilisées qu’en milieu sec et rocailleux, et là encore elles se sont montrées irréprochables. Je ne peux dire ce qu’il en est en milieu humide.

Sur la longueur, la semelle extérieure reste très résistante. Par contre la semelle a tendance à s’écraser au fil du kilomètrage. Mais bon, je cours actuellement avec trois paires : « la bleue qui n’a qu’une dizaine de bornes, la jaune et bleue 550 km, l’orange 760 km »

La bleue : hauteur semelle

HOKA OneOne Mafate

Usure

HOKA OneOne Mafate

La jaune et bleue : hauteur semelle

HOKA OneOne Mafate

Usure

HOKA OneOne Mafate

L’orange : hauteur semelle

HOKA OneOne Mafate

Usure

HOKA OneOne Mafate

Enfin, avec ses 410g (42) pour une chaussure de Trail, elle reste encore relativement légère dans sa gamme. De toute façon, on ne sent pas que l’on a affaire à des « brodequins » mais à des chaussures faites pour « voler »….

HOKA OneOne Mafate
HOKA OneOne Mafate

Commenter cet article