Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Essai du Pinarello Dogma F8

Publié le par Jean Denis

Essai du Pinarello Dogma F8

Le 23 avril 2014 à ASOLO en avant première et en toute confidentialité Fausto Pinarello a présenté à quelques journalistes internationaux le nouveau Pinarello après un test sur la route de 72 kilomètres.

Essai du Pinarello Dogma F8

1-LA GENESE

Pourquoi changer un vélo qui gagne car le Dogma 65.1 c'est 65 victoire UCI Pro Tour en 2013. Surement pas par effet de marketing, mais pour être encore meilleur, pour aller plus vite.

C'est donc en collaboration avec les coureurs cyclistes du Team Sky et avec la marque automobile Jaguar que les ingénieurs de Pinarello ont élaboré le nouveau Dogma F8.

F pour Fausto et 8 car c'est le huitième modèle de la série

Essai du Pinarello Dogma F8

2-UN ESPRIT DE COLLABORATION

21-Avec le Team Sky : « Quelle était l'attente des pros » ?

AVANT TOUT GARDER LA MEME MANIABILITE

Pour garantir les même sensations, cela en conservant le DOGME actuel 65.1 comme modèle et en utilisant la même géométrie

AUGMENTER LA RIGIDITÉ

Pour éviter la moindre perte d'énergie, tout en ayant un comportement plus symétrique. Cela en conservant l'asymétrie du cadre et en utilisant un nouveau nouveau matériel plus optimal.

REDUIRE LA RESISTANCE A L'AIR

Pour réduire les pertes d'énergie et avoir un meilleur rendement. En ayant donc un vélo plus aérodynamique censé diminuer les résistances à l'air. Cela en modifiant les section des tubes de cadre et en ayant une meilleur interaction de chaque composant.

DIMINUER LE POIDS

Pour diminuer la dépense d'énergie, être plus efficcace en montagne ou sur des parcours vallonnés, et pour permettre des accélérations plus rapides, un ferinage optimal tout en réduisant l'inertie du vélo Cela en ayant un nouveau carbone, plus léger et des sections de tube de cadre moins épais et optimisés.

On peut s'étonner que les pros n'ait fait aucun demande sur le confort. Pour les ingénieurs cela va de soi car le 65.1 était déjà confortable et fait pour que les cyclistes supportent plusieurs heures de vélo, plusieurs jours d'affilés. C'est aussi pour eux, la résultante de toutes les modifications apportées au nouveau cadre F8.

22-L'apport de Jaguar

Depuis, 2012 Jaguar est un des partenaires principaux du Team Sky. Il semblait évident que cela évolu par une participation active avec le fournisseur de vélo de l'équipe et donc avec Pinarello.

Une nouvelle collaboration qui va profiter au développement et à la réalisation du cadre F8.

Pinarello peut ainsi profiter de l'expertise de la marque Jaguar dans l'aérodynamisme et donc des installations techniques de la marque à la pointe du progrès.

Jaguar a donc joué un rôle clé dans le processus de conception du designdu Dogma F8. La dynamique des fluides informatique, en abrégée CFD, est une branche de mécanique des fluides qui utilise des méthodes numériques et des algorithmes pour résoudre et analyser les problèmes qui impliquent des flux . Pendant la phase de conception cette tecnique nous permet une modélisation aérodynamique et la création virtuelle du nouveau Dogme Pinarello.

3-LA METHODE

Les ingénieurs de Pinarello ont effetué une étude par ordinateur assisté en partant du cadre du Dogma 65.1.

Considérant les demandes du Team Sky, ils ont décliné celui ci en plusieurs modèle de cadres virtuels et au fur et à mesure des comparaisons et par élimination ils sont arrivés à un prototype.

4-LES OPTIONS

L’asymétrie du cadre et de la fourche permettent au vélo d'avoir comportement plus symétrique en assurant au cycliste un meilleur équilibre, une pédalage équilibré et un meilleur rendement.

Ainsi par rapport au Dogma 65.1, le cadre du F8 est 12 % plus rigide et la symétrie est améliorée de 16 %.

Le matériel utilisé est bien entendu le carbone. Sur le F8 c'est le « NEW TORAYCA T1100 1K » qui a été sélectionné. Il permet d'obtenir une plus grande rigidité et une baisse de poids. En plus c'est une exclusivité pour Pinarello.

La volonté d'obtenir un cadre plus aérodynamique est le résultat de la contribution de Jaguar qui grâce au protocole CFD a permis de donner la meilleur géométrie du cadre, mais aussi de chaque éléments qui le compose et des formes des tubes

Essai du Pinarello Dogma F8

5-UN DESIGN COMPLETEMENT RENOUVELE

Une nouvelle tige de selle intégrée conçue pour accepter une batterie interne.

Malgré son aérodynamisme la batterie du DI2 s'intégre parfaitement et en toute sécurité.

La fixation de la tige de selle est en carbone pour alléger l'ensemble et avoir une bonne rigidité

Le raccord du cable avec le dérailleur arrière est lui aussi très travaillé pour améliorer l'aérodynamisme.

La nouvelle fourche ONDA F8 est parfaitement intégrée. Sa forme unique engendre une pression négative aux vents arrières et aux vents de côté et propulse ainsi le vélo vers avant. Les courbes sont beaucoup moins prononcées que sur le 65.1

L'intégration de la fouche est très homogène pour minimiser les turbulences et améliorer l'impact aérodynamique

Les pattes avant sont en carbone et intégrées

Les pattes avant sont en carbone et intégrées

3 trous sur en bas le tube vertical permettent de choisir le positionnement du deuxième porte-bidon ; ceci améliore l'aérodynamisme parce qu'en bas le tube fait dévier plus d'air à partir du porte bidon.

Comme tous les vélos Pinarello le Dogma F8 peut être adapté aux groupes mécaniques ou électroniques choisissant simplement l'entrée appropriée pour le bon cheminement.

Le nouveau profil du boitier de direction est conçu pour améliorer les flux d'air autour du frein de devant.

Pinarello a choisi un boitier de pédalier Italien La marque n' accepte aucun compromis : « est de loin la meilleure solution d'assurer la rigidité, la performance et la fiabilité au fil du temps.

Un espace spécial a été créé dans le sommet du boitier de direction pour y mettre les contrôleurs des groupes électroniques.

Un nouveau vélo..................

Essai du Pinarello Dogma F8

Après les études informatiques, les ingénieurs sont passés à la partie réalisation.

D'abord avec un prototype fabriquer en utilisant l'impression de 3D ou "la fabrication de couche additive" . C'est plus rapide, pas besoin de moule, on a un modèle à l'échelle réelle on peut ainsi évaluer l'esthétique et l'assemblage des composants

Ensuite on peut passer à la phase création du cadre en carbone et passer ainsi à des des études plus poussées en laboratoire

Puis en soufflerie des tests de Soufflerie avec le vélo complet seulement, puis le vélo avec un mannequin et le vélo

En parallèle avec des tests de laboratoire, le vélo a été testé sur la route, notamment avec les coureur professionnel du Team Sky

Chris Froome a testé le vélo et sur lequel il a ressenti d'excellentes sensations

"Stupéfiant!" a été le premier commentaire de Chris Froome

Le Team Sky utilisera pour la première fois le Dogma F8 sur le Tour du Dauphiné en France.

7-LES COLORIS

A terme 8 couleurs + une Team Sky sont prévues. En juin il ne sortira qu'en noir et rouge, il faudra attendre septembre pour les autres.

8-LE PRIX

Il sera sensiblement le même que celui du Dogma 65.1

9-POIDS DU CADRE

Il dépend du montage

10-A L'ESSAI


Test de 72 km avec 1300m de D+ dans la région d'Asolo sur un parcours très vallonnée avec quelques bosses à fort pourcentage (12 à 15% parfois), mais aussi de belles descentes. Soleil et douceur étaient au programme. Avec comme guides Fausto Pinarello et Bernhard Eisel.
Le vélo m'a agréablement surpris dans tous les domaines. Il est assez léger, malgré les roues Fulcrum Zero et pneus en 25. Il est monté avec le Groupe Dura-Ace Di2 . Il est plus confortable que le 65.1 et beaucoup plus accessible. Moins restrictif, il reste très rigide et va très vite dès que l'on est sur du plat... Bon je n'ai pas pu suivre Eisel jusqu'au bout... mais j'ai pris beaucoup de plaisir et de vitesse au guidon de ce vélo. En plus en descente il est très facile à piloter, très stable et on se laisse "griser".
Une belle machine de compétiteur mais pour cyclosportif aussi, bien sûr une seule sortie ce n'est pas suffisant et il faudra affiner tout cela...

11- LA CONTREFACON

…........Effectivement, d'après Luciano Fusar Poli, il y a eu une forte progression de la vente de vélos Pinarello contrefait sur les sites internet de l'Asie (Alibaba, Alieexpress....) ces quelques années.

Depuis 2013 la marque Italienne s'est attaquée à ce fléau en créant une cellule de veille internet en mesure de faire cesser ce problème. Les résultats sont pour l'instant satisfaisants puisqu'ils ont réussi à faire chuter les fraudes de 16000 à 4000 unités ; mais le préjudice reste énorme (il n'a pas pu le chiffrer exactement) .Ils n'hésitent pas à dénoncer les fraudeurs et à les poursuivre au tribunal. Récemment en Belgique ils ont gagné 7 procès et certains on été condamnés à plus de 16000 euros

Pour distinguer le vrai du faux, c'est vrai que c'est difficile pour le public non avisé de faire la différence entre un carbone 1K et du 3K . Mais lorsqu'on achète un Pinarello 10 fois moins cher que son prix réel on doit se poser des question. Ensuite, les coloris sont différents de ceux de la gamme officielle et surtout c'est le numéro de série qui se trouve sous la boite de pédalier qui est unique. On peut vérifier l'authenticité en contactant Pinarello pour vérifier dans leur base de données. Car celui qui achète un vrai Pinarello et pas un « chinarello » doit s'enregistrer avec ce numéro pour avoir sa garantie.... Donc il ne peut y en avoir deux identiques.

C'est vrai que c'est un fléau, mais quelque part c'est une forme de reconnaissance du Pinarello, car on ne copie que ce qui a de la valeur.

Commenter cet article